LES BÛCHES

La Bretagne, un juillet pluvieux, le jardin dégouline. Pas envie de sortir faire des photos mais une envie de déclencher. Un tas de bûches sommeille depuis des années sous un abri, bien au sec. C'est décidé je vais leur tirer le portrait, un petit banc gris comme support, deux flashes de part et d'autre pour les réveiller, le mur en crépi pour le fond, l'appareil photo sur trépied, miroir relevé, déclencheur souple et voilà un studio. Du coup, les araignées, limaces, cloportes, scolopendres et autres escargots sont partis !
Je me retrouve à la tête d'un cheptel de 30 photos de bûches prises d'un seul de leur côté, celui qui me plait le mieux. De retour à Paris je sens qu'il faut autre chose sur ces images, l'idée d'un paysage "à la Brueghel" s'est imposée tout naturellement. L'hiver arrivait avec la lumière du nord ! Les lectures de ma jeunesse renforcées par les différentes catastrophes écologiques ont fait le reste.
Finalement que voyez-vous, une destruction ou une renaissance ?

#01/#30

#02/#30

#03/#30

#04/#30

#05/#30

#06/#30

#07/#30

#08/#30

#09/#30

#10/#30

#11/#30

#12/#30

#13/#30

#14/#30

#15/#30

#16/#30

#17/#30

#18/#30

#19/#30

#20/#30

#21/#30

#22/#30

#23/#30

#24/#30

#25/#30

#26/#30

#27/#30

#28/#30

#29/#29

#30/#30


© DANIEL KERMANN